Traditions et Culture

La population de Saint Barth reste très conservatrice, fière de son ascendance. Aussi, pas de fausses impressions : les habitants de St Barth sont secrets, mais beaucoup plus accueillants qu’ils ne le montrent. La tradition se réveille souvent dans les grands moments de vie de famille : naissance, baptême, Première Communion, fiançailles, mariage ou funérailles.

Au cours du XIX siècle, lorsque les St Barths retrouvèrent un semblant de vie normale, les jeunes hommes n’hésitaient pas à faire la cour aux jeunes filles, mais discrètement, car l’œil du chaperon repérait tout semblant de débordement. Toutes joyeuses occasions se soldaient par le traditionnel « ti-sec », la galette rôtie ou la « poudine à patates ». On sortait l’accordéon, le tambourin et les maracas et un petit bal de quartier était rapidement organisé. Les messes du dimanche, les romantiques mariages et les processions faisaient ressortir ou étrenner les belles toilettes. Le costume traditionnel est mis à l’honneur pour la fête patronale ou autres manifestations folkloriques.

Il y a quelques années, au détour de vos visites des différents quartiers de l’île, vous pouviez encore apercevoir quelques dames qui portaient la coiffe traditionnelle. Entre la calèche et le chapeau de paille à Corossol et Colombier et le panama à Cul de Sac, Marigot ou Vitet, ces coiffes sont toutes un symbole. La calèche ou Quichenotte, large coiffe blanche , se distingue en 2 catégories :

  • La calèche à platine faite de tresses cousues entre elles.
  • La calèche à bâtons faite de fines baguettes de bois insérées dans les espaces créés à cet effet.

Il y avait aussi la cape (qui n’existe plus sauf au musée de Gustavia) faite de tissu bleu pour le travail et noir pour les sorties. Tous ces couvres chefs servaient ainsi à se protéger du soleil et des égratignures de bois ramassés pour la cuisine et étaient aussi très utiles pour éloigner les quelques Anglais et Suédois trop entreprenants, d’où le nom Quichenotte (kiss me not). Plus tard, la calèche laissa la place au chapeau de paille.

 
Retour au site

Bientôt disponible

Merci de votre compréhension